IIOJK : le gouvernement Modi intensifie la répression brutale à l’approche des élections législatives

0
4

Dans le Jammu-et-Cachemire illégalement occupé par l’Inde, le gouvernement de New Delhi dirigé par Modi a intensifié sa répression brutale à l’approche des élections parlementaires.

Selon Kashmir Media Service, l’armée indienne, les forces paramilitaires et le personnel de la police ainsi que les détectives d’agences redoutées mènent régulièrement des opérations de bouclage et de fouille à travers le territoire pour harceler la population cachemirienne.

Des rapports émergent selon lesquels les agences indiennes obligent le peuple cachemirien à soutenir le gouvernement BJP et ses mandataires locaux lors des élections parlementaires.

Nayeem Ahmed Khan, haut dirigeant de l’APHC, détenu illégalement, dans un message de la célèbre prison de Tihar à New Delhi, a exprimé sa sérieuse inquiétude face à la nouvelle vague d’arrestations déclenchée par les troupes indiennes dans l’IIOJK.

Pendant ce temps, l’avocat Abdul Rashid Minhas, porte-parole de l’APHC, dans une déclaration à Srinagar, a rendu aujourd’hui de glorieux hommages à l’éminent leader martyr de la résistance, S Hameed Wani, à l’occasion de son 26e anniversaire de martyre.

La section APHC-AJK a organisé une présentation de condoléances à la mémoire de S Hameed Wani dans son bureau d’Islamabad.

D’autre part, le président du Parti démocratique populaire, Mehbooba Mufti, s’adressant à un rassemblement public à Kulgam, a déclaré que le gouvernement du BJP avait lancé une attaque totale contre l’identité, la terre, l’économie et l’emploi des Cachemiriens.