Opinion : Désamour du Pakistan et coup de foudre pour la France

0
2

Il y a quelques années j’écrivais un article un article sur un certain désamour dans les relations entre le Pakistan et la France. Aujourd’hui plusieurs années après, de l’eau a coulé sous les ponts et je ne peux m’empêcher de célébrer la France républicaine qui fait de chacun de ses citoyens des membres à part entière.

C’est en m’intéressant au Pakistan de plus près que je me suis rendu compte de la valeur de la France et ce qu’elle représentait en termes de civilisations. Il faut dire qu’en tant que Pakistan on vient de loin, un pays aux antipodes des valeurs occidentales et nous étions restés bloqués sur le choc des civilisations.

Le déclic a été le renversement du pouvoir d’Imran Khan, c’est alors que j’ai observé de loin, impuissant, l’arrestation de milliers d’opposants politiques du PTI et de journalistes. Après avoir constaté le déchaînement de la vendetta politique, je n’ai pu finir de penser que le Pakistan était revenu aux heures sombres de son Histoire et des dictature que l’on pensait faire partie d’un temps révolu.

Dans ces moments là, j’ai commencé à comprendre le véritable sens des valeurs de la France républicaine et par extension ceux de l’Occident libre. Quelles autres contrées dans le monde peuvent se prévaloir d’autant de libertés individuelles et de la presse à par l’Occident ? Aucune autre !

C’est alors que j’ai remis en question l’amour que j’éprouvais du Pakistan. Baigné depuis ma tendre enfance dans le nationalisme pakistanais de part la propagande officielle, j’ai pu enfin ouvrir les yeux sur la réalité que bien d’autres avant moi avaient vues : Un pays fait de désolation et de pauvreté criante où seul une petite minorité de privilégiés vivent dans des villas 5 étoiles. Il s’agissait là du constat édifiant que le pays que j’avais tant chéri n’était qu’un vulgaire apartheids avec ses classes aisées de l’ordre de 1% de la population selon certains et le reste trimant chaque jour pour le pain quotidien.

Pour quelqu’un qui aime le Pakistan, j’avais pris un sacré coup au moral et je remettais tout en question notamment après avoir suivi de près les incidents de la répression du parti d’opposition PTI par le PDM. On nous parlait de la main du fameux “establishement” qui contrôle toutes les institutions au Pakistan… c’était tout sauf démocratique !

Aujourd’hui j’ai un profond dégoût du Pakistan et je suis devenu las d’espérer du bien de mon pays d’origine sur le plan des libertés et des droits de l’Homme.

Timidement mais sûrement, mon coeur penche inéxorablement aujourd’hui vers la France républicaine. Vive la France ! Vive la République !