“Allahu Akbar” : Muskan Khan, le courage, fait femme face à la bigoterie

0
89

Muskan Khan, une étudiante indienne a défrayé la chronique ces derniers jours après qu’une vidéo la montrant poursuivie par une horde de sauvageons beuglant “Jai Shri Ram” ait fait surface. Seule face à ces bigots, elle leva le poing et scanda en retour “Allahu Akbar” (Dieu Est Grand).

De nombreuses manifestations de soutien à Muskan Khan ont été rapportées dans les médias indiens, rassemblant Musulmans et Hindous. Curieusement, une aile musulmane de l’organisation hindouiste RSS a également apporté son soutien à la jeune femme en affirmant que le hijab fait partie de la culture locale.

Muskan Khan a également reçu un vaste soutien des Pakistanaises et Pakistanais scandalisés que le chemin de l’école soit défendu à une femme pour son choix d’un tel vêtement. Cet évènement se place dans le contexte d’un débat tendu sur le hijab en Inde. Malala Yousoufzai Prix Nobel de la Paix s’était fendue d’un tweet pour défendre le droit à l’éducation: “Refuser de laisser les filles aller à l’école avec leur hijab est horrible. L’objectification des femmes persiste – pour porter moins ou plus. Les dirigeants indiens doivent arrêter la marginalisation des femmes musulmanes.”

Les responsables politiques Pakistanais ont également salué le courage de la jeune femme qui a fait l’amère expérience de cette poussée de fièvre musulmanophobe en Inde.

Cet évènement donne à réfléchir sur la place des femmes portant le hijab même au delà de l’Inde. Dans le monde anglo-saxon, les Musulmanes portant le hijab participent pleinement à la vie de la société et ce même en tant que policières.

Muskan Khan restera un symbole de cette époque de double standards où certains veulent que les femmes aient accès à l’éducation mais sous réserve qu’elles ne portent pas le hijab.