Tribune : Razzia sur le lithium au Jammu et Cachemire occupé

0
77

Le Cachemire est pour une fois sous les feux des projecteurs des médias depuis la découverte récente de réserves immenses de lithium par l’Inde considérée comme un État d’occupation.

Nul question du sujet des Droits de l’Homme très cher aux promoteurs de la liberté et des valeurs d’humanisme. Non! Bien au contraire il est ici sujet d’intérêts mercantiles dont certaines puissances en mal de gaz et de pétrole ne pourraient se priver et que la plus “grande démocratie du monde” leur offrirait sur un plateau. Cet État d’occupation qui avec le temps s’est replié vers ses vieux démons donne plus l’air d’une autocratie gouvernée par Modi alias le “boucher du Gujarat”.

Les Cachemiris ont eu beau plaider leur cause dans les plus hautes instances internationales, la communauté internationale par son silence complice ne trouve pas suffisamment de raisons pour mettre l’Inde sous pression encore moins au ban des Nations pour ses atrocités vis à vis du peuple Cachemiri.

L’Histoire bégaye. Des décennies durant, les pays du Golfe étaient victimes de l’appétit d’ogre de puissances en quête de la manne pétrolière à travers de nombreuses opérations déstabilisatrices maquillées comme une lutte pour la liberté. Aujourd’hui, le tour des Cachemiris est-il venu de subir la razzia de leur sol par les forces d’occupation indienne?

Dans ce monde multipolaire naissant, les cartes des alliances sont redistribuées et les intérêts stratégiques de chaque Nation remis en question. Le lithium sera un révélateur des alliances et l’intérêt réel que porte chaque pays pour son droit à l’autodétermination.