Des expatriés pakistanais attendent le téléthon d’Imran Khan et boudent Shehbaz Sharif

0
98

Des expatriés pakistanais attendent le téléthon d’Imran Khan et boudent Shehbaz Sharif. Ils pointent du doigt le double standard du gouvernement de Shehbaz Sharif qui d’un côté est opposé au droit de vote des Pakistanais expatriés et d’un autre appelle aux dons. Analyse PAK FM.

La défiance des expatriés pakistanais envers les dynasties politiques

Le premier élément qui explique la défiance envers les partis des dynasties politiques comme ceux des Sharif (PMLN) et Zardari (PPP) est un parcours politique émaillé de multiples affaires de corruptions. Beaucoup de Pakistanais en particulier ceux vivants à l’étranger sont conscients de cet état de fait et par conséquent deviennent peu réceptifs aux messages envoyés par le gouvernement Sharif de quelque nature que ce soit.

Au cours des inondations de 2010, le Président d’alors Asif Ali Zardari en visite de plusieurs jours à l’étranger avait été critiqué pour son indifférence apparente et son manque d’empathie envers les sinistrés.

Imran Khan, visage du renouveau politique

En cette année 2022, la donne a changé et depuis un nouveau parti politique a émergé au Pakistan, le Pakistan Tehreek e Insaf, dont le leader Imran Khan jouit d’une grande popularité auprès des expatriés pakistanais et une jeunesse en quête de modernité et souhaitant la rupture avec le passé. Il incarne le nouveau Pakistan “Naya Pakistan”, à l’opposé de l’ancien Pakistan “Purana Pakistan”. Imran Khan a annoncé récemment annoncé qu’il allait lancer un appel aux dons via un “téléthon” en faveur des victimes des inondations qui ont frappé le Pakistan et beaucoup attendent pour donner en toute confiance.

De plus en de voix parmi les expatriés pakistanais qui représentent des électeurs avertis rappellent également l’opposition du gouvernement de Shehbaz Sharif au droit de vote des expatriés pakistanais. Ce sont donc des millions de pakistanais qui sont privés du droit de vote et pourtant le gouvernement Sharif leur demande de participer aux dons en faveur des victimes des inondations. A l’opposé, Imran Khan avait fait de multiples annonces pour mettre en œuvre le droit de vote des Pakistanais expatriés par le biais du vote électronique.

L’issue de cette guerre de communication autour des dons appels au don aura de grandes répercussions sur la scène politique pakistanaise.